Financement Migrations AFD Appel à propositions

AFD | FISONG 2021 : Inclusion financière des personnes réfugiées, déplacées ou migrantes

Le présent appel à propositions vise à mettre en œuvre des opérations innovantes visant à renforcer l’inclusion financière des refugié-e-s, deplacé-e-s ou migrant-e-s temporaires intracontinentaux. Il est ouvert jusqu’au 3 mai 2021.

L’instrument de financement « Facilité d’innovation sectorielle pour les ONG » se distingue des instruments classiques de financement ou cofinancement de projets portés par les ONG par sa volonté de promouvoir l’innovation d’une part, et le dialogue sectoriel entre l’AFD et les ONG d’autre part, ainsi que par son mode de fonctionnement. Par innovation sectorielle, on entend la recherche partagée, entre l’AFD et les ONG, de nouveaux modes d’intervention, procédés techniques, dispositifs organisationnels ou partenariats permettant de créer de nouvelles dynamiques et de jouer un rôle moteur dans un secteur précis du développement.

La catégorie des réfugié-e-s, déplacé-e-s ou migrant-e-s temporaires intracontinentaux est vaste et recoupe des réalités différenciées. Cet appel à projets ne circonscrit pas le public cible aux populations déplacées de force, qu’elles aient ou non le statut de réfugié. Le motif de la migration peut être aussi bien politique que socio-économique (ex : déplacements liés à l’exode rural). C’est pourquoi le terme général de « migrant-e-s » sera utilisé pour désigner le public cible. Cet appel à projets s’intéresse particulièrement aux migrations transfrontalières, mais celles-ci, forcées ou non, peuvent aussi être internes.

Les contextes d’intervention des projets peuvent ainsi être d’une grande diversité. Les populations migrantes peuvent recouvrir des réalités très différentes. Plusieurs paramètres influent sur la nature de leurs besoins et objectifs de développement (accès aux biens et services de base, renforcement de la résilience, développement d’une activité économique, etc.) et, donc, sur leur demande de services financiers et non financiers permettant d’y répondre. En fonction des zones géographiques ciblées, celle-ci pourra également dépendre de ce que permet la réglementation locale (statut, accès à la documentation civile) et de l’environnement politique. Enfin, les femmes, qui représentent environ la moitié de la population de réfugié-e-s et déplacé-e-s, peuvent se retrouver dans une situation de vulnérabilité plus importante encore que le reste de cette population dès lors qu’elles sont susceptibles de faire l’objet de discriminations spécifiques ou de violences basées sur le genre.

Périmètre thématique :

Les propositions devront concerner :

  • L’inclusion financière des populations migrantes vulnérables, comprises dans un sens large (réfugié-e-s, déplacé-e-s ou migrant-e-s économiques),qui font face à des obstacles spécifiques pour accéder aux services financiers et renforcer leur degré d’inclusion financière en adéquation avec leur trajectoire migratoire.
  • L’innovation, comprise dans un sens large.

Périmètre géographique :

  • Le périmètre géographique de cette FISONG est ouvert à l’ensemble des pays d’intervention de l’AFD éligibles à l’aide publique au développement.
  • Les projets concernant un seul pays seront privilégiés, dans l’optique de simplifier la mise en œuvre. Néanmoins, des projets multi-pays pourront être retenus lorsque les projets visent à traiter des enjeux transfrontaliers.
  • Le critère géographique pourra être pris en compte pour caractériser le degré d’innovation du projet afin de favoriser les terrains peu couverts par l’aide internationale jusqu’alors.
  • Une diversité de pays sera recherchée entre les projets sélectionnés.

Durée des projets :

La durée d’un projet FISONG est classiquement de 3 ans. Dans le cadre du présent appel à projets, la durée des projets pourra atteindre 4 ans si la pertinence de cette temporalité est étayée. 

Bénéficiaires :

Les principaux bénéficiaires directs seront les populations migrantes vulnérables ciblées prioritairement par le projet, en particulier les déplacé-e-s forcé-e-s, réfugié-e-s ou non, mais également les migrant-e-s économiques vulnérables. En fonction du contexte d’intervention, les populations hôtes pourront également être incluses, notamment si elles ont aussi des besoins non satisfaits de services financiers. Au regard de leur plus grande vulnérabilité, le projet devra être conçu de telle manière à ce que les femmes puissent, a minima, accéder de manière équitable aux bénéfices du projet.

En fonction de l’approche partenariale retenue, d’autres bénéficiaires peuvent être identifiés et notamment :

  • Les institutions financières locales ou autres fournisseurs de services financiers ; mais aussi
  • Les OSC locales d’accompagnement à différents types de services utile pour l’inclusion financière (état civil, accès aux droits, aide à l’insertion économique, formation, éducation financière, alphabétisation etc.) et les associations professionnelles du secteur financier (association des banques, associations des acteurs de la microfinance, etc.) ;

Date limite de dépôt de candidatures : lundi 3 mai 2021 à midi, heure de Paris

Enveloppe : 2,5 millions d’euros

 

En savoir plus sur : https://www.afd.fr/fr/les-financeme...