Région BFC Economie Education Santé

Covid-19 | Les mesures prises par la Région Bourgogne-Franche-Comté

Afin de limiter la propagation du virus COVID-19, la Région Bourgogne-Franche-Comté s’est ré-organisée dans le but d’assurer la continuité du service public.

Face à l’épidémie de coronavirus Covid-19, la Région Bourgogne-Franche-Comté se mobilise pour répondre aux inquiétudes des Bourguignons-Francs-Comtois. Dès le début de la crise sanitaire, la Région s’est aussitôt placée en état d’alerte et une cellule de crise a été mise en place.

Chaque jour, la Région est en lien avec l’Agence régionale de santé, la Préfecture de Région et les rectorats des académies de Dijon et Besançon pour :

  • suivre l’évolution de la situation en temps réel.
  • mettre en application toutes les consignes et préconisations des autorités sanitaires, seules à mêmes de juger du niveau de risque et des réponses à apporter.

À ce jour (mercredi 18 mars), la Région Bourgogne-Franche-Comté a pris les mesures suivantes.

Dans les lycées : enseignement à distance 

L’enseignement est de la compétence de l’Éducation nationale qui mettra en œuvre les moyens pédagogiques adaptés, via l’environnement numérique de travail et le dispositif Ma classe à la maison du Centre national d’enseignement à distance (CNED). La Région assure le soutien matériel. Aujourd’hui, nous estimons que 5 % des lycéens de Bourgogne-Franche-Comté n’ont ni matériel, ni connexion Internet pour pouvoir suivre un enseignement à distance.

La Région va réquisitionner les équipements des lycées (PC et tablettes) pour les mettre à disposition de ces familles.

Dans les transports

Les transports scolaires sont bien évidemment suspendus, à compter du lundi 16 mars 2020, et jusqu’à nouvel ordre. Cette décision vaut exclusivement pour les circuits de transports scolaires, les lignes régulières circulant normalement, mais en horaires réduits.
Infos : www.viamobigo.fr.
La Région assurera par ailleurs, sur demande, des services de l’éducation nationale pour le transport des élèves des soignants.

Dans les services de la Région

Pour les agents des sièges, un plan de continuité d’activité (PCA) a été établi. Objectif : limiter les conséquences économiques pour les partenaires et prestataires de la Région. Dans ce cadre la priorité est donnée au paiement. Paiement des salaires des agents, paiements des entreprises avec lesquelles la collectivité travaille. Concernant les conditions de travail, les mesures nécessaires sont prises afin de généraliser le télétravail pour tous les agents.

Les agents qui ne sont pas désignés dans le PCA, c’est-à-dire qui n’ont pas d’obligation par rapport à la continuité d’activité des services, sont confinés à leur domicile jusqu’à nouvel ordre. Ils poursuivent leurs activités qui peuvent faire l’objet d’un travail à domicile.

Les accueils physiques restent ouverts à Dijon et Besançon, mais uniquement le matin aux horaires suivants : 9h-12h 30. L’accueil téléphonique conserve la plage d’ouverture de 8h30 à 18h.
Les agents des lycées sont sous l’autorité fonctionnelle des chefs d’établissement, en charge de définir les modalités de continuité de service.

Dans le domaine économique

L’épidémie de coronavirus aura des effets majeurs sur l’économie française : le récent déclenchement du stade 3 de la lutte contre la propagation du Covid-19 s’accompagne de fermetures temporaires des restaurants, bars, cafés, et commerces non indispensables à la vie de la nation. Pour faire face aux conséquences de cette épidémie sur l’économie de la région Bourgogne-Franche-Comté, les pouvoirs publics sont pleinement mobilisés pour apporter des solutions aux entreprises les plus fragilisées par l’épidémie.

Ainsi, les services de l’État et ceux de la Région Bourgogne-Franche-Comté, en étroite coordination, sont au travail pour soutenir l’économie du territoire et protéger les emplois en mettant en place une série de mesures d’urgence.
Lundi 16 mars 2020, une première cellule de crise, coprésidée par l’État et la Région, a réuni l’ensemble des acteurs économiques de la Région (les représentants de l’État, de la Région, du secteur bancaire, les organisations patronales et les chambres consulaires).
Cette cellule se réunira désormais de façon hebdomadaire, de manière à suivre au plus près l’évolution de la situation économique du territoire.

Mardi 17 mars 2020, la Présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, Marie-Guite Dufay, a participé à une réunion des présidents de Région rassemblés à l’invitation du Premier ministre, Edouard Philippe. Lors de cette visioconférence, ont été annoncées les modalités de ce fonds, qui, en région Bourgogne-Franche-Comté, se traduira concrètement, dès la fin de ce mois, par un versement de 1 500 euros à plus de 20 000 entrepreneurs du territoire fragilisés par la baisse de leur activité provoquée par l’épidémie de Covid-19.

La Présidente de la Région, Marie-Guite Dufay a annoncé la participation immédiate de la collectivité à hauteur de 10 millions d’euros à renouveler si nécessaire en cas de prolongation de la crise sanitaire.

Ces aides s’adressent aux entreprises qui réalisent moins d’un million d’euros de chiffre d’affaires et emploient moins de dix salariés. Elles seront éligibles à ce dispositif à la condition que leur activité ait été stoppée, ou que leur chiffre d’affaires ait chuté de 70 % au mois de mars (par rapport à mars 2019).

Ce fonds doit permettre de préserver le tissu économique de la région, composé, en Bourgogne-Franche-Comté, à 80 % de TPE.

Enfin la Présidente de Région a décidé de maintenir la rémunération des demandeurs d’emplois entrés en formation régionale, en cas de suspension de celle-ci.

Pour répondre aux questions des acteurs économiques, une plateforme d’urgence unique est déjà en place : bfc.continuite-eco@direccte.gouv.fr ou 03 80 76 29 38.


En savoir plus sur : Site officiel