Interfaces #2 | la mobilité internationale des jeunes des Maisons Familiales Rurales, un atout pour leur formation et pour nos territoires

Photo : Remise Europass - 2017

Le réseau des MFR travaille depuis plus de 50 ans à la coopération internationale afin d’aider au développement des territoires ruraux de nombreux pays en Afrique, en Amérique Latine, en Asie et aussi en Europe de l’Est. Les MFR favorisent le développement des territoires principalement par la mise en place de formations pratiques auprès des jeunes et des adultes de ces territoires.
 
La Fédération Régionale de Bourgogne-Franche-Comté travaille plus particulièrement avec les 4 MFR de la République Démocratique du Congo (RDC) afin de les aider à structurer et renforcer la gouvernance associative, dans l’objectif de développer des formations rurales efficaces et reconnues par les pouvoirs publics congolais. Nous avons également appuyé la naissance de l’Union nationale des MFR de RDC, utile à l’animation du réseau, au plaidoyer et à l’accompagnement des 4 MFR dans leurs activités. Ce soutien financier et technique important est porté par des salariés et des administrateurs bénévoles issus des MFR de la Région, cette action est relayée auprès des jeunes en formation lors de leurs actions de solidarité.
 
Les 29 MFR de la Région Bourgogne-Franche-Comté œuvrent également à l’éducation à la citoyenneté et à l’ouverture au monde et aux autres. Tous les établissements s’impliquent pour sensibiliser les jeunes, les apprentis de nos territoires ruraux à ces questions. Pour quelles raisons ? Sans tomber dans les clichés et les caricatures, beaucoup de jeunes ont des visions déformées de l’autre, de l’étranger. Parfois la discrimination et le racisme sont bien présents. Afin de lutter contre ces représentations, les associations MFR mettent en place quantité d’actions d’ouverture aux autres. 
 
Notre réseau et plusieurs MFR sont mêmes engagées dans deux projets ambitieux portés au niveau national. Le premier « Territoires ruraux, territoires de citoyenneté mondiale   » bénéficie de co-financements de l’AFD. Ce projet permettra la mise en place d’actions de formation à destination des équipes pédagogiques et des administrateurs afin de les outiller pour mieux gérer et aborder ces problématiques sans confrontation avec les jeunes et les adultes que nous formons. Les établissements se fixent également des objectifs précis avec des actions concrètes à mettre en place à destination des apprenants, dont certaines seront co-financées par le projet.
 
Nous participons également au projet « Start the change » avec des co-financements d’EuropAid sur le thème de la migration au sens le plus large possible. Nous pourrons ainsi mettre en place des actions innovantes avec des groupes de jeunes pour aborder cette thématique, et pouvoir ainsi agir sur les représentations souvent négatives des jeunes. De plus la fédération régionale porte un autre projet ambitieux à l’aide du programme Erasmus+ mobilité de la formation professionnelle. Au total 18 MFR sont impliquées, cette année plus de 275 élèves issus des territoires ruraux sont partis en stage d’environ 3 semaines dans des entreprises européennes. Nous avons plus de 130 entreprises partenaires dans 13 pays européens. Ce projet permet également de travailler sur les représentations, la peur de l’autre, les difficultés en anglais, et le savoir-faire professionnel. Notre projet prend en compte également les compétences transversales développées par les jeunes au cours de leur mobilité. Nous les valorisons dans les Europass Mobilité. Pour environ 50% des jeunes, c’est la première fois qu’ils partent dans un pays étranger, qu’ils se retrouvent donc au contact direct d’autres cultures européennes. Malgré leurs craintes, ils vivent un moment unique dans leur scolarité. C’est ce qu’ils nous ont révélé le 29 Mai, lors d’une journée de partage avec ces jeunes et leurs animateurs et accompagnateurs. Madame POMPEY, grand témoin et chargée de communication pour la France à l’UNESCO a mis en lumière les ODD correspondant à cette problématique transposable quels que soient les territoires ruraux et les incidences du comportement des uns sur les autres.
 
Nous poursuivons nos efforts dans ce domaine afin de proposer aux jeunes ruraux en formation la possibilité de vivre réellement une expérience de citoyenneté européenne. 
 
Contact : 
fr.franche-comte@mfr.asso.fr